Comment crépir et platrer

Étape 1 : Préparations

Nettoyez le support avec une brosse à poussière et remplissez les zones endommagées ou les fissures avec du mortier de réparation.

Si le mur est en béton cellulaire ou en brique silico-calcaire, vous devez le prétraiter avec une couche d’apprêt.

 

Étape 2 : Appliquer les profils de plâtre

Contrairement au plâtrage des murs intérieurs, vous travaillez avec des profils de plâtre pour les murs extérieurs.

Ces rails assurent une finition propre aux coins du bâtiment et sont également enduits. Ils sont fixés au mur ou au système d’isolation thermique composite avec du mortier de plâtre.

 

Étape 3 : Appliquer le plâtre

Appliquez le plâtre sur le mur à l’aide d’une truelle et étalez-le uniformément et rapidement. Pour pouvoir travailler en milieu humide, il faut toujours crépir un mur sans interruption.

Les professionnels maîtrisent la technique du jet d’aérosol, qui consiste à projeter le plâtre sur la façade d’un mouvement du poignet et à le répartir rapidement.

Enduire un mur extérieur

Lorsque l’on enduit des murs extérieurs, il faut travailler avec une grande précision, sinon l’eau et l’humidité ne tarderont pas à pénétrer dans la maçonnerie.

 

Étape 4 : Mise en place et temps de séchage

La première phase de séchage est également appelée temps d’enduction – elle dure entre 15 et 75 minutes, selon le type de plâtre. Après cette phase, frottez une fois le plâtre extérieur avec la planche à frictions. Ensuite, le temps de séchage est plus long.

 

Étape 5 : Couche de finition pour le mur extérieur

Au final, elle donne à votre façade l’aspect qu’elle mérite : la couche de finition est appliquée différemment selon le type.

 

 

Les principaux types de plâtre par ordre alphabétique :

 

Plâtre

Ce type d’enduit organique est souvent appelé enduit anhydrite ou enduit gypse-calcaire. Il est surtout utilisé lorsque les murs intérieurs sont enduits : Appliqué par lissage ou frottement, il constitue la base idéale pour le papier peint.

Toutefois, il est également utilisé dans les pièces humides, à condition que celles-ci n’aient pas une classe de charge supérieure à W3. Il convient donc parfaitement aux cuisines et aux salles de bains domestiques.

Toutefois, le plâtre ne doit pas être utilisé dans les pièces humides commerciales telles que les toilettes publiques ou même dans les garages, car il ne résiste que sous certaines conditions aux intempéries.

L’un des avantages du plâtre est qu’il régule très bien l’humidité de l’air : Il a la capacité d’absorber l’excès d’humidité et de le libérer à nouveau si nécessaire.

 

Enduit de ciment à la chaux

Le plâtre de ciment pur forme une surface très dure et résiliente, mais d’un autre côté, il a tendance à se fissurer car il n’est pas aussi bon pour compenser les tensions dans le substrat.

L’ajout de chaux devrait résoudre le problème. Le plâtre de ciment à la chaux a essentiellement les mêmes propriétés que le plâtre de chaux ordinaire, mais il est moins sensible à l’humidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *