langer son bébé

CONSEILS POUR UN EMBALLAGE SANS STRESS

Comme vous le savez, nous appelons aussi affectueusement notre petit Tom “Tomikaze”.

Pourquoi ? Parce que Tom est un vrai tourbillon et un fonceur.

En bref, rien n’est vraiment à l’abri de Tom. Surtout lui-même. D’une manière ou d’une autre, il parvient toujours à transmettre l’agitation et l’action – mais tout cela dans la bonne humeur (… jusqu’à ce que l’un d’entre eux pleure).

Tom n’aime pas être habillé ou changé. Tom n’aime pas être tenu ou contrarié. Tom aime jouer et batifoler sauvagement et sans préjugés. Du moins la plupart du temps. Bien sûr, il aime aussi se faire câliner et se vautrer dans une grande partie de la sécurité.

Mais tout le plaisir s’arrête au plus tard lorsqu’il est changé. Pas toujours, mais de plus en plus souvent ! Les couches sont une chose à part entière si nous ne sommes pas correctement préparés. Quoi qu’il en soit, le changement des couches est une question qui concerne tous les parents. Dès le premier enfant. Dès la naissance. Jour après jour, semaine après semaine. mois après mois. Les couches font partie de la vie quotidienne des bébés et des jeunes enfants. Même si – selon le tempérament de la progéniture – ce n’est pas toujours facile.

 

 

C’est pourquoi j’aimerais aujourd’hui partager avec vous précieux conseils pour minimiser le stress à la table à langer !

Amusez-vous avec eux !

 

La table à langer

Tom a maintenant deux ans. Mais si nous revenons deux ans en arrière, nous nous rappelons encore exactement où et quand le changement de sujet a commencé : à la table à langer/au poste de change.

Pour que le changement de couche ne devienne pas un fardeau pour nous, les parents, la table à langer doit être à une bonne hauteur pour les deux parents.

Autre conseil : recouvrez le matelas à langer d’une housse en tissu douillet ! C’est plus confortable pour les petits et c’est aussi très joli.

En outre, une table à langer doit offrir beaucoup d’espace de rangement, car il faut beaucoup de place pour les couches, les lingettes humides, les gants de toilette, les chiffons molleton, etc. Il est également utile de placer la table à langer dans la pièce de manière à disposer d’un espace de rangement supplémentaire à gauche et/ou à droite. Cela ne peut pas faire de mal ! 😉

L’équipement de base pour le début comprend également une table et un endroit pour laver le bébé (en option) un radiateur et un joli mobile que les enfants peuvent admirer et s’émerveiller en changeant les couches et en s’habillant. =)

 

La fourniture de couches

Heureusement, nous n’avons jamais été à court de couches avant. Mais j’ai souvent entendu de telles histoires, qui m’ont fait sourire. Nous avons toujours suffisamment de couches et de lingettes humides à portée de main pour que rien ne puisse aller de travers.

Nous vérifions aussi régulièrement notre stock de couches sur la route et le remplissons si nécessaire. C’est un petit conseil en plus ! =)

Au fait : avoir toujours suffisamment de couches est aussi un avantage de l’abonnement aux couches Lillydoo, où les couches sont livrées à votre domicile à intervalles réguliers. Vous n’avez donc plus à penser à acheter. =)

 

Couches de gaze et chiffons molleton

Comme je l’ai écrit plus haut, je suis un grand fan des matelas à langer souples et confortables. Les housses en tissu peuvent être enlevées et lavées si nécessaire. Cependant, surtout au début, il peut y avoir quelques contretemps, de sorte qu’une couverture en tissu peut sembler très peu pratique à première vue. Par conséquent, à ce stade, l’astuce consiste à mettre des linges molleton supplémentaires, des couches de gaze ou simplement des serviettes sur la zone de changement. Si quelque chose ne va pas, il suffit de laver le tissu.

Les serviettes en molleton et les couches en gaze sont généralement une alternative possible aux couvertures en tissu. Ils peuvent aussi être simplement placés sur le matelas à langer en plastique froid et apportent de la douceur et plus de chaleur. En outre, vous pouvez utiliser des couches de gaze n’importe quand et n’importe où de toute façon. Que ce soit comme protection solaire dans le landau, comme écran d’intimité lors de l’allaitement, comme bavoir pour les premières tentatives d’allaitement et/ou lors des déplacements, pour les câlins ou comme chiffon à cracher sur l’épaule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *